Introducing The Dame — Ivy Levan

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/2/28/Ivy_Levan_-_Introducing_the_Dame.jpg

Blue-eyed soul, pop noir et swamp hop

C’est grâce à la chanteuse américaine Ivy Levan que j’ai découvert ces trois genres. Avant de nous attarder sur leur définition, prenons le temps de présenter la Dame.

Ivy Rose Levan cumule plusieurs casquettes : mannequin, chanteuse, actrice de comédie musicale. C’est ce qui explique sans doute la qualité de ses clips. Elle sait jouer avec la caméra mais aussi avec son image. Elle a beau être sexy en diable, elle ne manque pas d’humour ! Elle a d’ailleurs déclaré dans une interview que sa carrière de mannequin lui a appris à ne pas se prendre trop au sérieux.

Et sa carrière musicale ? Est-ce encore une énième pop star qui se contente de chanter ce qu’on lui donne ? La réponse est non. Elle écrit et compose elle-même avec l’aide de son équipe. Pas de directive, elle choisit ce dont elle veut parler à l’inspiration. Son style combine :

  • La blue-eyed soul : aussi appelé white soul, de la musique soul chantée par des Blancs.
  • La pop noir : musique pop alternative ayant un visuel qui s’inspire du film noir, qui se démarque clairement de la bubblegum pop destinée au grand public.
  • Le swamp-hop : de la musique blues typique du Sud des Etats-Unis avec des éléments pop.

Mais le mieux, c’est de l’écouter ! C’est parti pour une petite analyse des 4 morceaux de son EP Introducing The Dame qui est sorti en 2013.

Le premier titre de l’EP est Money mais le clip est en seconde position dans l’histoire. En effet, les 4 clips forment une seule histoire. Qu’en est-il des paroles ? Rien de bien transcendant, la Dame veut du cash, ne voit pas de mal à être matérialiste et elle est même prête à massacrer quelqu’un s’il le faut… Un thème universel qui bizarrement est toujours mal vu quand c’est une femme qui en parle alors qu’un homme peut le faire sans soucis (on va même l’admirer pour ça…) Le morceau est court mais j’aime ses sonorités jazzy.

Hot Damn est le second titre de l’EP mais le clip se situe avant Money. La Dame a une soif insatiable pour l’argent mais elle n’est pas la seule. Les paroles évoquent ces hommes qui en auraient après son argent et qui ne dédaigneraient pas avoir bien plus avec elle.

Troisième titre de l’EP, I Don’t Wanna Wake Up ! Après une soirée bien arrosée, la Dame regrette de s’être laissée car sa gueule de bois est monumentale. Là encore, les paroles sont simplissimes mais l’arrangement musical est très plaisant.

Dernier titre : Hang Forever et c’est mon préféré. D’abord parce qu’on y voit un chat. Ensuite parce que les paroles sont plus intéressantes. Lors du refrain, elle chante : « I gotta noose on my finger / Gonna hang together / Gonna hang forever » Noose signifie nœud coulant d’ailleurs on voit son tatouage dans le clip. Peut-être que la personne dont elle parle arbore le même tatouage ? Il peut s’agir d’une chanson d’amour mais aussi d’amitié. Dans tous les cas, la Dame s’engage à être là pour la personne qu’elle aime et ce dans toutes les situations :

I hold your hair when you drink vodka
I will always have your back

J’aime aussi y voir un message d’amour envers elle-même puisque dans le clip elle est seule avec son chat et semble surprise par son rêve (son chat est devenu un garçon mais aussi un petit copain). Pour finir, même si je n’aime pas mettre en avant l’orientation sexuelle des artistes dont je parle, il est bon de savoir qu’elle a déclaré ouvertement être bisexuelle. Dans une société où c’est encore vu de travers, c’est souvent grâce aux artistes qui s’assument que les mentalités peuvent changer.

Conclusion : l’EP se laisse écouter sans problème même si certains morceaux seront facilement oubliés (à part Hang Forever ♥) Le travail sur les clips vaut le détour si vous aimez le style rétro et la mode. Il est fort possible que je parle à nouveau d’Ivy Levan puisque son album No Good renferme quelques pépites. En attendant, dites-moi ce que vous pensez de la Dame~


Pour suivre l’actualité d’Ivy Levan : Page FacebookTwitterInstagram

4 réflexions sur “Introducing The Dame — Ivy Levan

  1. La blue-eyed soul avec une très belle voix est toujours agréable à écouter mais je préfère de loin Christina Aguilera. Effectivement les clips sont bien travaillés et fidèles à la pop noir. Je visionnerai plusieurs fois « Hang Forever » mais je réécouterai sans clip les trois premiers morceaux. Merci pour la découverte et surtout j’ai appris l’existence du swamp-hop !

    Aimé par 1 personne

    1. Pareil, c’est vrai que Christina a plus de coffre et délivre mieux les émotions 🙂 Merci d’avoir pris le temps d’écouter Ivy !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.