Please Take Care of My Refrigerator


Le frigo n’est que le reflet de ton estomac.

C’est sur ces mots empreints de sagesse que je vais vous présenter une émission de divertissement sud-coréenne que j’adore. Diffusée tous les lundis soirs sur JTBC depuis novembre 2014, le principe est simple. Des chefs vont préparer des plats selon des thèmes choisis par les invités. Les ingrédients proviennent du frigo des invités en question.


Déroulement de l’émission

  1. Présentation des invités / session de discussion
  2. Présentation du frigo d’un des deux invités
  3. Annonce des 2 thèmes et choix des chefs pour le 1er duel
  4. Premier duel + dégustation + vote
  5. Second duel + dégustation + vote

Et on recommence la même chose la semaine suivante avec le second invité ! Lorsqu’un chef gagne le duel, il a droit à une étoile. En fonction du nombre d’étoiles obtenues, il est avantagé dans les épisodes suivants puisqu’il a le luxe de choisir en premier le thème qui lui plaît. Ainsi, les deux derniers chefs écopent souvent de leur thème par défaut.

En quoi l’émission Please Take Care of My Refrigerator (en plus court : PTCOMR) se distingue-t-elle des émissions française ou américaine ? Tout d’abord, le concept d’amener sur le plateau les réfrigérateurs des célébrités est ingénieux. Sauf dans des cas extrêmes (l’invité habite à l’étranger alors on se contente d’importer le contenu pas le contenant), il est assez curieux de découvrir le frigo d’une autre personne.

On apprend beaucoup sur sa personnalité : le frigo est-il propre ? Quels types d’ingrédient va-t-on y trouver ? Les surprises ne manquent pas, que ce soit en ingrédients atypiques ou tout simplement parce que le contenu est moisi… Il est même arrivé que le frigo soit d’un vide accablant. Dans ce genre de situation, il y a sur le plateau de l’émission des ingrédients basiques toujours à disposition des chefs. Le segment où les thèmes sont présentés permet là aussi d’en apprendre plus sur l’invité. Quelles sont ses préférences culinaires ? Quel faux pas doivent éviter les chefs ?

Petite note à propos des invités : préparez-vous à de sacrés désillusions. Que ce soit des personnalités du cinéma, de la TV ou des idols de K-Pop, j’ai souvent changé de regard sur certaines stars, que ce soit en positif ou négatif. L’émission révèle toute la part d’humanité qui est habituellement cachée dans d’autres programmes. En effet, regarder quelqu’un manger peut en dire long sur cette personne – attention, il faut toujours garder un peu de recul.

Ainsi, j’ai parfois été surprise de voir des stars tirées à 4 épingles manger avec autant de grâce qu’un phacochère. Inversement, certaines stars paraissaient rustres mais se sont révélées avoir un palais assez fin. Cela prouve une fois de plus que l’apparence ne fait pas tout et que l’être humain est fascinant : nous avons beau nous ressembler, nous nous distinguons les uns des autres avec une impressionnante quantité de variations. Fin de la parenthèse philosophique 😅

Passons au plat de résistance : les duels !

En réalité, les duels ne seraient pas du tout intéressants sans l’habileté et le charisme des chefs. Là où certaines émissions de chez nous ou anglophones misent principalement sur la technique, PTCOMR conserve une dimension humaine. Je ne dis pas que la technique pêche chez eux, loin de là. Au contraire, ce sont de véritables virtuoses puisqu’un duel ne dure que… 15 minutes !

Eh oui, c’est un temps très court mais jamais les chefs n’oublient qu’ils cuisinent pour quelqu’un. Si dans d’autres émissions les plats sont jugés par des gens « qualifiés » et « connaisseurs », ici c’est le plaisir gustatif de l’invité qui compte. Cela explique parfois pourquoi un plat très sophistiqué peut perdre face à un plat qui semble plus grossier dans l’apparence… tout dépend du goût de l’invité. Il suffit que certaines saveurs lui rappellent des souvenirs d’enfance pour lui faire oublier ce plat appétissant visuellement mais froid au goût.

Pour revenir aux chefs, même lors du duel ils doivent être capables de changer de méthode si certains ingrédients déplaisent à l’invité. Enfin, on ne tombe jamais dans la routine car chaque chef est spécialisé dans une cuisine précise. Je pense que même au bout de 2 épisodes seulement, vous cernerez le style de chacun. Mais voilà un rapide tour d’horizon des chefs de la saison actuelle (saison 3, de l’épisode 162 à maintenant).

  • Mihal Ashminov : un chef bulgare qui vit en Corée du Sud depuis plus de 10 ans. Sa cuisine est de type occidentale, il se fait remarquer pour son style dépouillée qui conserve bien le goût des aliments.
  • Jung Ho-Young : un chef coréen spécialiste en cuisine japonaise, très adroit avec tout ce qui est friture (tempura, tonkatsu, ebi fry…). Il trouve souvent des titres de plats associés à des chansons de K-Pop (il aime bien danser d’ailleurs).
  • Jung Ji-Seon : hourra, voici la première femme à faire partie du casting ! Elle a plusieurs licences à son actif, que ce soit la cuisine chinoise, les raviolis coréens ou encore la cuisine occidentale. Son surnom : Angelina Jolie !
  • Tony Jung : il me semble que sa spécialité est la cuisine occidentale car il a travaillé à l’étranger, en France notamment. Il a été comparé à un robot lors de sa première apparition mais je pense que c’est dû au stress haha.
  • Kim Poong : alors lui…! C’est le seul qui ne soit pas un professionnel, bien qu’il ait suivi quelques cours de cuisine. avec Lee Yeon-Bok. Il est avant tout un dessinateur de webcomic. Il apprend beaucoup en espionnant ses collègues de PTCOMR ou grâce à des vidéos sur Internet. Il a tout du personnage principal de manga qui se bat pour se faire sa place parmi les grands (il n’hésite pas à balancer du MSG quand son plat est fade…)
  • Raymon Kim : un chef coréen (qui a aussi la nationalité canadienne) qui a étudié aux Etats-Unis. Il a tendance à rajouter une tonne de fromages dans ses plats, beurk.
  • Sam Kim ♥ (le monsieur tout à gauche sur l’image en haut de l’article) : spécialiste en cuisine italienne et tout comme Mihal Ashminov, il est connu pour sa capacité à faire des plats plutôt sains et savoureux grâce au bouillon de légumes.
  • Lee Yeon-Bok : spécialiste en cuisine chinoise, il maîtrise les pâtes fraîches et toutes sortes de raviolis (wonton, dim sun, etc.)
  • Oh Se-Deuk : spécialiste en cuisine occidentale et surtout française ! Par conséquent, il utilise pas mal le beurre (beurk à nouveau).
  • Yoo Hyun-Soo ♥ (le monsieur à droite sur l’image) : et pour finir, voilà un chef spécialiste en cuisine coréenne traditionnelle. Il a travaillé à l’étranger et a un CV blindé mais il aspire à être un chef capable de redorer le blason de la cuisine coréenne, sans être opposé aux changements. Et pour anecdote, il a fait des études de design avant de changer d’orientation !

Vous avez peut-être remarqué qu’il y a deux chefs en trop… Ces chefs varient en fonction de leur disponibilité (ils ont tous un restaurant à côté sauf Kim Poong, ils ne vivent pas que de l’émission !). Pour l’instant, ce sont les derniers arrivés qu’on voit le moins (Jung Ji-Seon et Tony Jung).

Le petit mot pour finir…

Je suis heureuse de pouvoir regarder PTCOMR car en plus d’être divertissante, l’émission permet d’apprendre quantité de choses sur les techniques culinaires ou tout simplement pour savoir ce que mangent les Coréens. Comme les chefs n’ont pas tous la même spécialité, on peut découvrir des plats traditionnels, d’autres plus modernes ou une fusion des deux. Enfin, la séquence du duel est très bien filmée car on alterne entre les deux chefs et on les voit vraiment cuisiner. Je dis ça car dans certaines émissions, c’est filmé trop rapidement, il y a trop de coupures et souvent on montre vite le résultat mais pas le processus…


Envie de regarder l’émission ? Vous pouvez retrouver les épisodes sous-titrés en anglais par ici ! Bon, il y a une quantité importante d’épisodes qui n’a pas de sous-titres, notamment les saisons 1 et 2 mais ce n’est pas grave, c’est la bouffe qui compte~

4 réflexions sur “Please Take Care of My Refrigerator

  1. C’était intéressant de voir Gordon Ramsey travailler en 15 min et j’ai vraiment envie de voir Jamie Oliver s’y coller. Il a l’habitude de préparer des plats en 30 min plus régulièrement que Ramsey.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.