Please Take Care of My Refrigerator


Le frigo n’est que le reflet de ton estomac.

C’est sur ces mots empreints de sagesse que je vais vous prĂ©senter une Ă©mission de divertissement sud-corĂ©enne que j’adore. DiffusĂ©e tous les lundis soirs sur JTBC depuis novembre 2014, le principe est simple. Des chefs vont prĂ©parer des plats selon des thĂšmes choisis par les invitĂ©s. Les ingrĂ©dients proviennent du frigo des invitĂ©s en question.


DĂ©roulement de l’Ă©mission

  1. Présentation des invités / session de discussion
  2. PrĂ©sentation du frigo d’un des deux invitĂ©s
  3. Annonce des 2 thĂšmes et choix des chefs pour le 1er duel
  4. Premier duel + dégustation + vote
  5. Second duel + dégustation + vote

Et on recommence la mĂȘme chose la semaine suivante avec le second invitĂ© ! Lorsqu’un chef gagne le duel, il a droit Ă  une Ă©toile. En fonction du nombre d’Ă©toiles obtenues, il est avantagĂ© dans les Ă©pisodes suivants puisqu’il a le luxe de choisir en premier le thĂšme qui lui plaĂźt. Ainsi, les deux derniers chefs Ă©copent souvent de leur thĂšme par dĂ©faut.

En quoi l’Ă©mission Please Take Care of My Refrigerator (en plus court : PTCOMR) se distingue-t-elle des Ă©missions française ou amĂ©ricaine ? Tout d’abord, le concept d’amener sur le plateau les rĂ©frigĂ©rateurs des cĂ©lĂ©britĂ©s est ingĂ©nieux. Sauf dans des cas extrĂȘmes (l’invitĂ© habite Ă  l’Ă©tranger alors on se contente d’importer le contenu pas le contenant), il est assez curieux de dĂ©couvrir le frigo d’une autre personne.

On apprend beaucoup sur sa personnalitĂ© : le frigo est-il propre ? Quels types d’ingrĂ©dient va-t-on y trouver ? Les surprises ne manquent pas, que ce soit en ingrĂ©dients atypiques ou tout simplement parce que le contenu est moisi… Il est mĂȘme arrivĂ© que le frigo soit d’un vide accablant. Dans ce genre de situation, il y a sur le plateau de l’Ă©mission des ingrĂ©dients basiques toujours Ă  disposition des chefs. Le segment oĂč les thĂšmes sont prĂ©sentĂ©s permet lĂ  aussi d’en apprendre plus sur l’invitĂ©. Quelles sont ses prĂ©fĂ©rences culinaires ? Quel faux pas doivent Ă©viter les chefs ?

Petite note Ă  propos des invitĂ©s : prĂ©parez-vous Ă  de sacrĂ©s dĂ©sillusions. Que ce soit des personnalitĂ©s du cinĂ©ma, de la TV ou des idols de K-Pop, j’ai souvent changĂ© de regard sur certaines stars, que ce soit en positif ou nĂ©gatif. L’Ă©mission rĂ©vĂšle toute la part d’humanitĂ© qui est habituellement cachĂ©e dans d’autres programmes. En effet, regarder quelqu’un manger peut en dire long sur cette personne – attention, il faut toujours garder un peu de recul.

Ainsi, j’ai parfois Ă©tĂ© surprise de voir des stars tirĂ©es Ă  4 Ă©pingles manger avec autant de grĂące qu’un phacochĂšre. Inversement, certaines stars paraissaient rustres mais se sont rĂ©vĂ©lĂ©es avoir un palais assez fin. Cela prouve une fois de plus que l’apparence ne fait pas tout et que l’ĂȘtre humain est fascinant : nous avons beau nous ressembler, nous nous distinguons les uns des autres avec une impressionnante quantitĂ© de variations. Fin de la parenthĂšse philosophique 😅

Passons au plat de résistance : les duels !

En rĂ©alitĂ©, les duels ne seraient pas du tout intĂ©ressants sans l’habiletĂ© et le charisme des chefs. LĂ  oĂč certaines Ă©missions de chez nous ou anglophones misent principalement sur la technique, PTCOMR conserve une dimension humaine. Je ne dis pas que la technique pĂȘche chez eux, loin de lĂ . Au contraire, ce sont de vĂ©ritables virtuoses puisqu’un duel ne dure que… 15 minutes !

Eh oui, c’est un temps trĂšs court mais jamais les chefs n’oublient qu’ils cuisinent pour quelqu’un. Si dans d’autres Ă©missions les plats sont jugĂ©s par des gens « qualifiĂ©s » et « connaisseurs », ici c’est le plaisir gustatif de l’invitĂ© qui compte. Cela explique parfois pourquoi un plat trĂšs sophistiquĂ© peut perdre face Ă  un plat qui semble plus grossier dans l’apparence… tout dĂ©pend du goĂ»t de l’invitĂ©. Il suffit que certaines saveurs lui rappellent des souvenirs d’enfance pour lui faire oublier ce plat appĂ©tissant visuellement mais froid au goĂ»t.

Pour revenir aux chefs, mĂȘme lors du duel ils doivent ĂȘtre capables de changer de mĂ©thode si certains ingrĂ©dients dĂ©plaisent Ă  l’invitĂ©. Enfin, on ne tombe jamais dans la routine car chaque chef est spĂ©cialisĂ© dans une cuisine prĂ©cise. Je pense que mĂȘme au bout de 2 Ă©pisodes seulement, vous cernerez le style de chacun. Mais voilĂ  un rapide tour d’horizon des chefs de la saison actuelle (saison 3, de l’Ă©pisode 162 Ă  maintenant).

  • Mihal Ashminov : un chef bulgare qui vit en CorĂ©e du Sud depuis plus de 10 ans. Sa cuisine est de type occidentale, il se fait remarquer pour son style dĂ©pouillĂ©e qui conserve bien le goĂ»t des aliments.
  • Jung Ho-Young : un chef corĂ©en spĂ©cialiste en cuisine japonaise, trĂšs adroit avec tout ce qui est friture (tempura, tonkatsu, ebi fry…). Il trouve souvent des titres de plats associĂ©s Ă  des chansons de K-Pop (il aime bien danser d’ailleurs).
  • Jung Ji-Seon : hourra, voici la premiĂšre femme Ă  faire partie du casting ! Elle a plusieurs licences Ă  son actif, que ce soit la cuisine chinoise, les raviolis corĂ©ens ou encore la cuisine occidentale. Son surnom : Angelina Jolie !
  • Tony Jung : il me semble que sa spĂ©cialitĂ© est la cuisine occidentale car il a travaillĂ© Ă  l’Ă©tranger, en France notamment. Il a Ă©tĂ© comparĂ© Ă  un robot lors de sa premiĂšre apparition mais je pense que c’est dĂ» au stress haha.
  • Kim Poong : alors lui…! C’est le seul qui ne soit pas un professionnel, bien qu’il ait suivi quelques cours de cuisine. avec Lee Yeon-Bok. Il est avant tout un dessinateur de webcomic. Il apprend beaucoup en espionnant ses collĂšgues de PTCOMR ou grĂące Ă  des vidĂ©os sur Internet. Il a tout du personnage principal de manga qui se bat pour se faire sa place parmi les grands (il n’hĂ©site pas Ă  balancer du MSG quand son plat est fade…)
  • Raymon Kim : un chef corĂ©en (qui a aussi la nationalitĂ© canadienne) qui a Ă©tudiĂ© aux Etats-Unis. Il a tendance Ă  rajouter une tonne de fromages dans ses plats, beurk.
  • Sam Kim ♄ (le monsieur tout Ă  gauche sur l’image en haut de l’article) : spĂ©cialiste en cuisine italienne et tout comme Mihal Ashminov, il est connu pour sa capacitĂ© Ă  faire des plats plutĂŽt sains et savoureux grĂące au bouillon de lĂ©gumes.
  • Lee Yeon-Bok : spĂ©cialiste en cuisine chinoise, il maĂźtrise les pĂątes fraĂźches et toutes sortes de raviolis (wonton, dim sun, etc.)
  • Oh Se-Deuk : spĂ©cialiste en cuisine occidentale et surtout française ! Par consĂ©quent, il utilise pas mal le beurre (beurk Ă  nouveau).
  • Yoo Hyun-Soo ♄ (le monsieur Ă  droite sur l’image) : et pour finir, voilĂ  un chef spĂ©cialiste en cuisine corĂ©enne traditionnelle. Il a travaillĂ© Ă  l’Ă©tranger et a un CV blindĂ© mais il aspire Ă  ĂȘtre un chef capable de redorer le blason de la cuisine corĂ©enne, sans ĂȘtre opposĂ© aux changements. Et pour anecdote, il a fait des Ă©tudes de design avant de changer d’orientation !

Vous avez peut-ĂȘtre remarquĂ© qu’il y a deux chefs en trop… Ces chefs varient en fonction de leur disponibilitĂ© (ils ont tous un restaurant Ă  cĂŽtĂ© sauf Kim Poong, ils ne vivent pas que de l’Ă©mission !). Pour l’instant, ce sont les derniers arrivĂ©s qu’on voit le moins (Jung Ji-Seon et Tony Jung).

Le petit mot pour finir…

Je suis heureuse de pouvoir regarder PTCOMR car en plus d’ĂȘtre divertissante, l’Ă©mission permet d’apprendre quantitĂ© de choses sur les techniques culinaires ou tout simplement pour savoir ce que mangent les CorĂ©ens. Comme les chefs n’ont pas tous la mĂȘme spĂ©cialitĂ©, on peut dĂ©couvrir des plats traditionnels, d’autres plus modernes ou une fusion des deux. Enfin, la sĂ©quence du duel est trĂšs bien filmĂ©e car on alterne entre les deux chefs et on les voit vraiment cuisiner. Je dis ça car dans certaines Ă©missions, c’est filmĂ© trop rapidement, il y a trop de coupures et souvent on montre vite le rĂ©sultat mais pas le processus…


Envie de regarder l’Ă©mission ? Vous pouvez retrouver les Ă©pisodes sous-titrĂ©s en anglais par ici ! Bon, il y a une quantitĂ© importante d’Ă©pisodes qui n’a pas de sous-titres, notamment les saisons 1 et 2 mais ce n’est pas grave, c’est la bouffe qui compte~

4 réflexions sur “Please Take Care of My Refrigerator

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.