Pasta : un drama al dente

Je vais fournir le minimum syndical niveau informations techniques (voir sur Asianwiki pour le synopsis et le casting complet). Le drama que je vais vous présenter compte 20 épisodes d’une durée de 1h chacun. Il a été diffusé sur MBC en 2010.

Retour sur un « vieux » drama et ce, sans spoiler !

Source : HanCinema.net

Après Prison Playbook, je pensais ne pas trouver de drama capable de me captiver mais au pays des drama, il y a souvent de bonnes surprises. Comme d’habitude, j’ai beau adoré ce que je vois, je ne peux pas m’empêcher de voir les défauts de la série. D’ailleurs, à plusieurs reprises lors de mon visionnage, je me suis mise à marmonner « C’est super mais dommage qu’il se comporte ainsi… Est-ce que cette violence était bien nécessaire…? » Alors pour finir l’article sur une note légère, je vais tout de suite déballer tout ce qui m’a fait grincer des dents dans Pasta.

Où être chef revient à avoir le droit d’être un macho paternaliste

La cuisine, comme la prison dans le drama que je vous avais présenté auparavant, est un milieu d’hommes. Cette idée sera assénée à plusieurs reprises dans les premiers épisodes. Sous prétexte que Monsieur est un chef reconnu, il ne va pas se gêner pour hurler sur ses employés (bon, au moins il gueule équitablement sur les hommes et les femmes), leur faire des commentaires peu sympathiques et surtout tenir des propos assez sidérants envers la seule cheffe du groupe.

Ainsi, il utilise le « mais c’est parce que je t’aime que je me comporte comme ça avec toi » un procédé assez écœurant qui rappelle pas mal de faits divers. Mais le drama arrive dangereusement à nous faire accepter cet état de fait puisque je vous avouerai que j’ai fini par trouver le couple principal attachant… Vous voyez, je m’étonne moi-même.

Si j’en suis arrivée à trouver des qualités à ce couple, c’est parce que le développement de leur histoire avait quelques éléments plutôt bien pensés. Quoi qu’il arrive, cela reste l’histoire d’une femme qui se bat pour garder sa place. Bon, une nouvelle fois, en écrivant je me rends compte que c’est triste qu’elle ait à se battre pour faire valoir ses capacités.

Surtout que les autres personnages féminins souffrent aussi dans ce drama, que ce soit l’autre protagoniste, certes bien établie mais qui verra son image entachée par une erreur de jeunesse qu’elle a fait. Ou le trio de femmes qui s’est vu remercier et ainsi, qui bascule dans la catégorie des personnages « pas super méchants mais un peu quand même. » Bref, finalement il y a un paquet de choses qui m’ont chiffonnées mais la recette, malgré ces horribles fautes de goût, garde une certaine saveur.

Source : HanCinema.net

Un menu complet et satisfaisant

Voilà à quoi je comparerai ce drama. Le menu est satisfaisant parce que l’ensemble des ingrédients qui le composent est bon, malgré les défauts précédemment cités. Prenons pour commencer les personnages.

Que ce soit le casting principal, secondaire ou tertiaire, on a affaire à différents stéréotypes. Le jeu de chacun•e varie mais il n’y a que Alex à mes yeux qui ait un jeu passable, limite mauvais. Je l’aime beaucoup en tant que chanteur dans Clazziquai Project mais je reconnais que dans Pasta, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’il est amateur. Mais j’aime tellement entendre sa voix !

Heureusement qu’il peut compter sur tout le reste du casting pour relever le niveau. Entre Lee Sun-Kyun, Gong Hyo-Jin, Lee Honey et Lee Sung-Min, l’alchimie est effective ! Que ce soit un couple romantique ou des ennemis jurés, chaque interaction est prenante. Comme pour Prison Playbook, c’est un drama riche en personnages, ce qui permet de tester différentes combinaisons. Je n’ai trouvé aucun personnage qui soit inutile, même si le frère de la protagoniste faisait un peu remplissage (mais sa présence était nécessaire en tant qu’élément à comparer – pour une fois que ce n’est pas une fille qui écope de ce rôle.)

Pour le reste, sans spoiler, j’ai aimé la manière dont la romance a été développée. Le couple paraissait crédible, notamment grâce aux moments de complicité où on les voit rire ensemble. J’ai rarement vu un drama aussi mignon – ok, je ne cours pas après les drama romantiques, mais là j’avais envie de rire bêtement avec eux et je sentais un grand sourire se dessiner sur mon visage en les voyant aussi heureux.

Et ça m’a provoquée la même réaction en voyant l’amitié entre la cheffe jouée par Gong Hyo-Jin et le commis de cuisine (Choi Jae-Hwan, il a énormément apporté au drama avec son personnage comique). Pour revenir à la romance, je me souviens encore de certaines scènes et je tire mon chapeau au réalisateur parce que ce n’est pas le genre qui me marque habituellement.

Conclusion

Pasta peut vous plaire grâce à :

  • son personnage féminin obstinée et pleine de ressources,
  • l’alchimie entre le couple et leur histoire riche en moments comiques,
  • la galerie des personnages secondaires/tertiaires,
  • l’absence de triangle/carré amoureux,
  • ses scènes de cuisine (la nourriture, toujours une valeur sûre).

Et en bonus, le chef a déclaré dans un des épisodes que le foie gras était mauvais car l’animal souffre (et d’ajouter un truc dans le style « si t’es pas content, essaie un peu de vivre ce que les oies et les canards vivent »). Alors oui, il a insisté là-dessus pour alléger leur budget mais je ne m’attendais pas à entendre de tel propos dans un drama… cela dit, ils ont quand même mangé plein d’autres bestioles (les homards souffrent aussi, snif).

4 réflexions sur “Pasta : un drama al dente

  1. Ce drama me fait de l’oeil depuis longtemps. En plus j’aime bien l’acteur principal, j’aimais bien ses rôles dans Coffee Prince et Triple, deux de mes dramas préférés ! Si jamais Pasta a des chances de devenir mon troisième coup de coeur avec cet acteur, j’ai d’autant plus envie de le regarder ! Et l’univers de la cuisine est intéressant dans les dramas. Pour l’instant à part certains Jdramas, je n’en ai pas vu beaucoup sur la cuisine. Alors pourquoi pas, et puis il y a un argument qui me convainc : pas de triangle ou de carré amoureux ! Chose rare dans les dramas ^^’

    J'aime

    1. Ooh Coffee Prince j’en entends parler souvent, c’est un peu comme un classique non ? Triple je ne l’ai pas vu non plus mais le casting a l’air génial avec Lee Jung-Jae :O
      C’est vrai que les J-drama sont moins frileux niveau cuisine ^^ Pour le triangle/carré amoureux, en fait on sent la tentative d’une ébauche mais c’est très vite abandonné et ça ne tient pas la route 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Si tu aimes les Kdramas, fonce pour Coffee Prince ! C’est un classique !
        Si j’en ai d’autres à te conseiller dans les plus vieux que j’ai vus : Fantasy Couple (hilarant), Hong Gil Dong (Kang Ji Hwan… cet acteur est tellement génial), Binchunmoo (meilleur Kdrama historique que j’ai vu, enfin il manque d’être dépassé par Joseon Gunman), My Girl. Après je te conseille aussi Coffee House plus récent.

        Sinon dernièrement, j’ai vu Age of Youth, ça change vraiment du reste !

        Coffee Prince, c’est un classique, il faut le voir 😀

        Aimé par 1 personne

        1. Ah oui j’aime bien les K-Drama, surtout les « slice of life » ou les histoires d’amitié (comme Dear my friends), les romances ont plus de mal à m’intéresser ^^ Mais je suis pour le fait de regarder au moins le 1er épisode au cas où ^^ Je note tous ces titres merci !! Age of Youth j’ai adoré les 2 saisons ❤

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.