Suicide Doors + Barbarian + Lifted — Mona Haydar #18

cropped-DSC_0652

Source des images : site officiel de Mona Haydar + Image mise en avant : Twitter

Ne soyez pas tristes de quitter le monde fou de Tierra Whack car nous allons chanter et danser en compagnie d’une femme tout aussi admirable aujourd’hui !


BOTTLE

  • Je vais prendre la signification informelle britannique où bottle = courage, cran.
  • On retrouve les expressions to lose one’s bottle = se dégonfler (se dit aussi bottle out)
  • Ou encore : Have you lost your bottle? = Alors, tu te dégonfles ?
  • Autre sens qui sera pertinent avec le choix des chansons du jour : bottle up = étouffer (la colère, le désespoir, le chagrin)
  • Très important : You shouldn’t bottle things up / You shouldn’t bottle your feelings up = Tu devrais exprimer tes sentiments.

Écoutons maintenant Mona Haydar !

Les paroles en anglais sont disponibles dans les commentaires.

Lors du précédent Musiktober, j’ai découvert l’existence de Mona Haydar qui avait sorti un morceau étonnant où elle revendiquait son droit à porter le voile, que ça dérange ou non les autres. Je vous rappelle aussi son autre titre très bien fait, Dog, où elle dénonce les hommes hypocrites qui prétendent être des saints mais qui la nuit surfent sur le web pour mater du porno ou envoyer des messages indécents aux femmes sur les réseaux sociaux.

Eh bien cette activiste, rappeuse et poète est de retour avec 3 morceaux ❤ Le premier, Suicide Doors est assez explicite vu son titre. J’ai eu des frissons en entendant cette chanson car Haydar évoque le terrible silence qui règne autour du suicide. Personne ne veut en parler ni même reconnaître son existence. Ainsi, la femme dont elle parle finit par trouver la « solution » en se suicidant. Les paroles suivantes m’ont beaucoup émue :

The signs were all right there

So loud but we just couldn’t hear

Tous les signes étaient là

(Des signes) si bruyants mais nous ne pouvions pas les entendre

Elle évoque aussi le vide, la tristesse qui reste après le suicide, notamment auprès de la famille :

I can see her mama with my eyes closed

Arms wrapped around her baby for the last time now

Les yeux fermés, je peux voir sa mère

Pour la dernière fois, elle tient dans ses bras son enfant

Je tiens aussi à citer la chanteuse indépendante Drea D’Nur que j’ai découverte grâce à sa collaboration avec Mona Haydar. Elle a une voix puissante mais délicate qui transmet très bien les émotions, je ne manquerai pas de voir ce qu’elle fait de son côté !

Sous-titre en anglais disponibles dans la vidéo.

Dans un registre plus joyeux mais tout aussi engagé, Barbarian envoie du lourd. La chanson commence avec cette ligne :

If they’re civilized, I’d rather stay savage.

Si ce qu’ils font est la définition de la civilisation, je préfère être une barbare.

Puis tout au long du morceau, revient le refrain où Haydar évoque la fascination mêlée de peur que l’Autre peut avoir envers sa civilisation. En dépit d’un message très fort, je trouve que la chanteuse n’incite pas à la haine. Elle remet juste les choses à leur place, énonce des vérités et cherche particulièrement à redonner le pouvoir aux femmes.

La fin de la chanson se termine en beauté : elle cite différentes parties du corps puis l’esprit et y accole le terme « decolonize » = il est temps d’être fier/fière de son physique, de ne pas chercher à le blanchir ou de martyriser ses cheveux. En acceptant son corps mais aussi son esprit, en ne cherchant pas à rentrer dans le moule, c’est comme ça qu’on pourra apporter un changement positif dans le monde.

Paroles de la chanson en anglais disponibles dans la description de la vidéo.

La dernière chanson, Lifted, semble suivre Suicide Doors. La différence, ici, est la volonté plus marquée de vouloir aider la personne qui pense au suicide. Haydar propose à son amie de « soulager » sa peine et de lui apporter son aide. « N’abandonne pas, un nouveau jour se lèvera » chante-t-elle. C’est un morceau très tendre et les choeurs « I can lift you » m’ont donné des frissons.


En écoutant Mona Haydar, je suis émue et tellement heureuse de voir une femme partager des messages aussi importants. On arrive à parler quand on est heureux pour partager sa joie mais elle nous rappelle aussi qu’il est vital de s’exprimer dans les moments les plus sombres. J’aime aussi le fait qu’elle mette en avant la solidarité féminine ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.