Borders — M.I.A. #21

12301751_10153154277177073_8858038096230633511_n.jpg

Source des images : Facebook officiel de MIA

On continue sur le fait d’exprimer ses émotions mais aussi sa pensée politique, cette fois à grande échelle !


DRAIN

  • Canalisation, canalisation d’évacuation, fossé d’écoulement,
  • Hémorragie (perte pour les personnes, les capacités, l’argent),
  • Drainer, purger, égoutter, épuiser, vider, collecter les eaux, s’écouler, s’égoutter.

Écoutons maintenant M.I.A. !

Sous-titres en anglais disponibles dans la vidéo.

On peut contempler l’océan et y voir la beauté tranquille de la nature. Mais on peut aussi y voir les nombreuses morts qui s’y sont déroulées. Aujourd’hui, place à un titre porté par une artiste engagée : Mathangi « Maya » Arulpragasam aka M.I.A.

Je ne m’étendrai pas sur sa vie que vous pouvez lire sur Wikipédia. Toujours est-il qu’il est flagrant que notre vécu influence nos actions à venir ! On peut aussi se demander pourquoi des personnes aux parcours similaires n’empruntent pas forcément la même voie ? Dans le cas de M.I.A.,  même si elle a eu droit à des remarques racistes, je pense que l’union dont faisait preuve sa famille et le fait d’avoir eu accès à l’éducation ont mené cette femme vers le partage.

Elle a touché le jackpot mais n’a pas oublié pour autant d’où elle vient. Au contraire, celui lui a donné une conscience aigüe de la chance qu’elle a. En tant que célébrité ou personnalité influente, elle utilise ce pouvoir pour mettre en avant différentes causes.


Je n’y parviens pas tous les jours (car il m’arrive d’oublier quand je suis très triste ou très heureuse) mais j’essaie d’avoir une pensée pour toutes les personnes qui n’ont pas la même chance que moi. Par chance, j’entends le fait d’être née dans un pays qui ne soit pas en guerre, de ne pas avoir peur pour ma vie au quotidien et de pouvoir satisfaire mes besoins primaires (logement, alimentation et hygiène).

Le but n’est pas d’être triste pour être triste ni de basculer et devenir un•e militant•e acharné•e. Par respect, tout simplement, nous pouvons éprouver de la gratitude pour le fait d’être en vie. Il n’est pas question non plus de dire que sous prétexte que nous vivons en France, nous n’avons aucune raison de nous plaindre. Culpabiliser parce que « nos problèmes » sont moins « graves » n’est pas une attitude constructive (en plus, c’est une violence envers soi-même).

Bref, je vous souhaite (et je me souhaite aussi hihi) d’apprécier chaque jour qui vient tout en étant conscient•e qu’être en vie est un cadeau ☺️

2 réflexions sur “Borders — M.I.A. #21

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.