Des bagues pleins les doigts et les dents

Je suis de retour pour vous jouer le Musiktober !

Je ne sais pas encore si je vais tenir jusqu’au bout (de la nuit) car ma priorité va au Writober. Peu importe, j’ai envie d’écrire pour le plaisir. Si je ne suis pas régulière, je ne vais pas en chier une pendule. Je me laisse une liberté de folie pour mettre autant de chansons que je veux par thème ou bien pour traiter plusieurs thèmes le même jour. On s’en fout du retard, on s’en fout de l’incohérence, on veut (je veux ahem) de la musique et puis c’est tout !


Je suis (du verbe « suivre » autrement c’est très étrange) la liste officielle de thèmes, je rappelle pour les étourdi.e.s qu’on parle du Inktober 2019 :p

Allez, zou, on attaque !

DAY 1 : RING

Dorian Electra dans l’arène

Avec ce thème, Gollum et le fantôme du film japonais éponyme se sont battus pour que je les choisissent mais comme la musique reste à jamais ma drogue source de joie inépuisable number one… Eh bien c’est Dorian et Ari qui ont débarqué (mentalement) pour faire le show.

Animated GIF
Source : Dorian Electra dans le clip Man To Man (Giphy)

Et c’est l’occasion de vous présenter, ENFIN, sur ce blog, Dorian Electra que j’aime beaucoup (euh je me rends compte après relecture que j’ai déjà parlé de lo dans cet article, oups). Je l’ai découvert sur Youtube et Twitter avec son univers flamboyant – c’est aussi le titre de son premier album sorti cet été. Je précise tout de suite que Dorian utilise les pronoms they/them/theirs, en français j’utiliserai donc iel/lo pour parler de ce fabuleux être humain. Merci de faire de même.

Pour la petite histoire, c’est après avoir eu un crush esthétique massif sur le clip Career Boy que :

  1. je suis devenue définitivement fan de Dorian Electra
  2. je me suis à nouveau posée des questions sur ce que je ressentais
  3. je me suis inspirée de la confiance qu’iel dégage dans ses clips pour mieux m’accepter

Voilà, c’est tout, merci pour votre attention.

Man To Man : causons masculinité(s)

L’une des nombreuses forces de Dorian Electra est son incroyable créativité. Iel crée ses propres tenues, maquillages, dirige et réalise le clip. Mais n’oublions pas les paroles qui sont savoureuses tout en dénonçant, ici, la masculinité toxique.

Deux lignes du refrain sont exceptionnels :

Are you man enough to soften up?
Are you tough enough to open up?

Qu’on peut traduire par :

« Es-tu assez viril pour t’adoucir ?

Es-tu assez costaud pour t’ouvrir ? »

Point question ici d’adoucissant pour le linge ni d’ouvre-boîte, n’est-ce pas. Dorian évoque en fait la force de la vulnérabilité, un concept encore flou et obscur pour nombre de personnes sur cette planète – moi y compris, je lutte encore souvent pour assumer mes pleurs.

Dans Man To Man, le propos s’adresse particulièrement aux hommes, qui, comme on le sait, vivent encore dans un système dominé par une masculinité toxique. Il est grand temps que cette hiérarchie moisie évolue vers quelque chose de plus sain, dans l’intérêt de tout le monde…

Et musicalement, j’aime bien les modulations de voix de Dorian Electra, qui passe d’un ton plus ou moins élevé (le spectre du genre en audio, avec toutes ses nuances, quel trait de génie). Ce n’est pas sans me rappeler Brandon Flowers qui chantait exprès au refrain avec un falsetto l’iconique faux-hymne macho The Man.

Ariana Grande et les 7 anneaux

Dans un registre totalement différent, partons en balade dans un monde capitaliste. Un monde où ce n’est pas notre partenaire qui nous paye ce qui nous fait envie – comme dans le fabuleux bop de Kim Petras. Non, c’est un monde où Ariana Grande, comme une grande fille, brûle sa carte bleue avec une dextérité étonnante.

7 Rings GIF by Ariana Grande
Source : 7 Rings de Ariana Grande (Giphy)

Certes, j’ai moins de choses à dire là-dessus. Par exemple, je ne peux pas dire que 7 Rings m’évoque mes propres expériences, ni que ça me donne envie d’être la reine du shopping. Je ne peux pas non plus évoquer, les larmes aux yeux, de magnifiques souvenirs de virées entre copines où nous achetions des pans entiers de boutiques de luxe. Sans parler de ce moment où nous avons scellé notre amitié en achetant 7 anneaux pour nous en souvenir à tout jamais.

↑ La dernière phrase. C’est l’explication du titre de la chanson 😀

Bref, jamais une chanson n’aura été aussi éloignée de ma réalité et… et on s’en moque, en fait. Cela reste un titre que j’ai envie d’écouter bien fort, c’est fun, rythmé et voilà. Je reste persuadée que l’argent ne fait pas le bonheur, mais si ça fait le bonheur d’Ariana Grande et que ça l’inspire pour écrire de chouettes chansons, pourquoi pas ?

7 Rings : 1 pour chaque jour de la semaine (ou pas)

J’arrête les frais*

Avant que cet article ne devienne encore plus rasoir avec mes délibérations pseudo-philosophiques, je vous laisse me dire en commentaire quelle chanson vous avez aimé et pourquoi ❤ Vous pouvez aimer les deux aussi ou aucune ❤ A la prochaine !

*Que je n’ai pas XD Pour rester sur un jeu de mot financier et foireux haha~

5 réflexions sur “Des bagues pleins les doigts et les dents

  1. Hello ^^ sympa ce Musiktober ^^
    Je ne connaissais pas du tout Dorian Electra donc dejà merci pour la découverte 🙂 Je trouve que le clip de Man to Man est super travaillé, avec quand même une bonne partie de cosplay Michael Jackson en thriller ^^
    Ariana Grande euh j’aime bien sa coupes de cheveux dans le clip mais ça s’arrête là, je n’accroche pas du tout à cette chanson…. wtf
    Je m’en vais cliquer sur Writober 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Haha oui, je ne sais pas comment j’ai fait pour zapper que c’était la tenue de Jackson !! ça me paraît évident maintenant que tu le dis XD
      MDR pour Ariana je comprends, d’ailleurs j’avais vu sur YT quelqu’un dire que la pop qu’elle fait s’adresse à une élite super riche, alors que la pop d’avant avait le mérite de toucher un public plus large avec des thèmes plus mainstream (les histoires d’amour par ex) ^^
      Merci pour ton commentaire 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Bah … je crois qu’ils le font tous. A la base les chanteurs/musiciens ne sont pas connus et touchent par leur différence ou leur capacité à parler de de qui touche « tout le monde », et puis ils gagnent en popularité / $$ / et se mettent à faire du mainstream commercial … l’histoire se répète et je pense que c’est davantage l’industrie de la musique qui l’impose pas tellement l’artiste lui même. Ne sais pas.
        Tu as vu le film Yesterday ? même si ce n’est pas le sujet principal, il pose un regard assez critique sue l’industrie de la musique d’aujourd’hui.

        J'aime

        1. Il y a des exceptions comme d’habitude, par exemple Jason Mraz, il a connu une soudaine célébrité puis ça s’est atténué parce qu’il est resté lui-même. Du coup ses albums récents sont moins connus alors qu’il reste fidèle à ses valeurs… et que sa musique est géniale ^^ (enfin, quand on aime ce style)
          Donc je dirai que c’est 50/50 niveau responsabilité ^^
          Oui, je l’ai vu, après je crois que je suis passée à côté de cette critique XD j’attendais un film qui m’emporte niveau musique, un peu comme Across the Universe donc j’étais déçue XD

          Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.