Pêche nocturne, rêve de glace

Accélérons un peu les choses ! Je vais vous présenter 3 chansons pour les jours 3, 4 et 5 du Musiktober. Je n’étais pas particulièrement inspirée pour choisir plusieurs chansons pour un même thème. Et puis comme ça, je tente de rattraper un peu le temps perdu. Même si le temps n’est jamais perdu si on le considère comme un continuum et non comme des moments séparés donc…

Hey, chut, toi.

Oui, toi qui est moi. Chut.

Voilà.

Rappel des aventures précédentes : DAY 1 + DAY 2

DAY 3 : BAIT

Sakanaction – Holy Dance

Source de l’image : clip Holy Dance de Sakanaction

Sakanaction, c’est un groupe que je chéris au même rang que Jamiroquai, The Killers et Muse. A la différence près que je n’ai pas encore écouté leur discographie au grand complet parce que pour ça, il faut que j’aille sur Spotify et en ce moment, ça me gave d’y aller parce que j’utilise la version gratuite et c’est plein de pub. Et non, je n’ai pas envie de payer (et non, je n’ai pas les moyens non plus mais ceci est un autre sujet – en plus du fait que je ne m’en donne pas les moyens – bref).

Quoi qu’il en soit, ça me fait plaisir de pouvoir partager une de leur chanson pour ce Musiktober, surtout celle-ci car 1) elle colle très bien pour le thème 2) elle est géniale 3) le clip est génial. Et l’histoire derrière le clip et la chanson est géniale. Je suis d’une éloquence ce soir, c’est fou (oui, j’écris ça le 29 octobre 2019 à 21h19, qui sait si je vais finir cet article aujourd’hui).

Bloub bloub bloub

Alors la petite histoire, c’est que le chanteur Ichiro Yamaguchi voulait pêcher (c’est son hobby, je le juge un peu pour ça car je plains les poissons) mais comme il ne pouvait pas (youpi, les poissons sont sauvés) il s’est mis à écrire Holy Dance.

Bref, la pêche ça lui permet de larguer son stress (au détriment des poissons – ok, j’arrête) et du coup, pourquoi ne pas faire un clip autour de ce thème ? D’ailleurs on n’est jamais mieux servi que par soi-même (parfois) donc Yamaguchi a réalisé la vidéo. Les 3 danseuses en blanc représentent des appâts. La danseuse en robe noire symbolise le moulinet de la canne. Quant aux 500 personnes qui font face au chanteur qu’on voit de dos, iels représentent probablement un banc de poisson ou bien la rivière elle-même. Pour les danseuses, je n’ai rien inventé, c’est écrit sur la page Wikipédia.

DAY 4 : FREEZE

Muse – Big Freeze

OUI JE SAIS. C’est limite d’une simplicité affligeante mon choix de chanson pour ce thème. Mais comme je l’ai dit plus haut, j’adore Muse alors si je peux les citer dans un même article avec Sakanaction… que d’émotions, de cumuler autant de talents sur une même page. Ah, je pleure intérieurement.

Remarque, on peut aussi pleurer pour de vrai pour ce qu’on a fait à notre chère planète Terre. Il serait peut-être temps de s’affoler. Ou pas. La panique seule et la lamentation ne permettront pas de ralentir le réchauffement climatique. Je suis partie pour faire la moral donc je vais vite arrêter mais je tiens quand même à dire que c’est un effort individuel quotidien qui aidera à rétablir un semblant d’équilibre. Perso, je ne veux pas d’enfants mais je ne suis pas égoïste au point de précipiter encore plus que ça la planète dans la merde, parce que bon, j’ai quand même un minimum de compassion pour les autres êtres humains et pour toutes les bestioles vivantes.

Moi et ma grande gueule on vous laisse tranquille maintenant mais je ne regrette absolument pas ce que j’ai écrit.

DAY 5 : BUILD

Brandon Flowers – Dreams Come True

Histoire de finir sur une note fleurie, mignonne et légère… eh bien voilà, je n’ai certes pas réussi à citer une chanson de Jamiroquai mais voilà une chanson de Brandon Flowers, le leader de The Killers. Boucle bouclée.

On peut ne pas être sensible à ses paroles qui ont une forte connotation biblique, on peut ne pas être spirituel, on peut être bien ancré les pieds sur terre et pétri de rationalisme. Mais bon… vu l’état de notre société, je me demande aussi si ce n’est pas parce qu’on a perdu de vue le fait de croire en quelque chose (tu choisis ce que tu veux) qu’on fonce droit dans le mur. La foi, après tout, ça n’a pas besoin de rituels, de lieux sacrés ou d’autres choses. C’est d’abord intime, entre vous et vous-même. Oui, pas besoin de « chai pas qui ou chai pas quoi »

Se parler à soi-même, s’écouter, c’est déjà un acte de foi.

*mic drops*

« If you see things a little different / I’m not casting any stones »

Prenez soin de vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.